Actualités

Actualité Maya Serulla: Sortie prévue de "Touch me Not" (Ours D'Or à Berlin) le 31 Octobre 2018 -

Actualité Maya Serulla: Sortie prévue de "Touch me Not" (Ours D'Or à Berlin) le 31 Octobre 2018

Publié le 28/03/2018. Lu 262 fois.

Profitons de la sortie aujourd'hui d'"Occidental" de Neil Beloufa avec idir Chender, Paul Hamy, Louise Orry-Diquero et Hamza Meziani, dont elle signe le casting, pour rappeler que Maya Serulla est intervenue sur la partie française du casting de "Touch Me Not" de la Roumaine Adina Pintillie, qui a reçu cette année la plus haute distinction de la Berlinale ainsi que celle du meilleur premier film (Sortie prévue le 31 Octobre 2018).

 

Intimité et sexualité

"Touch me not" est l'histoire d'une cinéaste et ses personnages qui s'aventurent dans une recherche personnelle sur l'intimité. A la frontière entre réalité et fiction, le film suit les parcours émotionnels de Laura, Tomas et Christian. Cette soif d'intimité les effraie, mais ils travaillent à vaincre les vieux schémas, les mécanismes de défense et les tabous. Le film s'attache à comprendre comment on peut atteindre l'intimité de manières totalement inattendues, comment aimer l'autre et se perdre soi-même.

"Nous aimerions ouvrir dans le monde le dialogue proposé par le film, donc nous invitons les spectateurs à dialoguer", a déclaré la réalisatrice de 38 ans, surprise par cette récompense pour "Touch me not", que la critique n'avait pas classé parmi les favoris.

 

Surréalisme et fétichisme

Quant au long-métarge de Neil Beloufa, Antonio et Giorgio, un couple improbable à l’étrange accent italien, entrent à l’Hôtel Occidental pour y réserver la suite nuptiale. Alors que dans les rues la révolte gronde, leur arrivée va transformer l’atmosphère paisible de l’établissement en théâtre d’une suspicion généralisée. Amants ou voleurs, les deux hommes dissimulent-ils leur identité ou sont-ils victimes des préjugés et des peurs qui traversent notre société?

"Neïl Beloufa, artiste contemporain qui expose actuellement au Palais de Tokyo (« L’Ennemi de mon ennemi »), déjoue toutes sortes de préjugés (sexuels, religieux…) et déconstruit avec humour la représentation de l’amour, de la révolte, du travail, de l’amitié. Pour mieux les raviver, à la manière d’un ballet minimaliste et pop." Télérama

"Un polar étrange qui emprunte au surréalisme et au fétichisme leurs troubles hypnotiques et sensuels. Pour son premier film, le plasticien Neïl Beloufa ne regarde pas à la dépense, et son film souffre parfois d'un trop-plein. Mais ne manque pas d'originalité impertinente." Le Nouvel Observateur

This video provider is not supported

Profils mis à jour

Valérie
Xaé

19/11/2018 à 12h36

Lan
Hoang Xuan (Soone)

19/11/2018 à 09h25

Pascale
Beraud

15/11/2018 à 14h46

Christelle
Dufour

13/11/2018 à 11h10

Emmanuelle
Prévost

10/11/2018 à 02h18

Les membres